Le Siamois Thaï, ce chat thaïlandais si particulier

Facilement reconnaissable à son pelage, le Siamois Thaï fait partie de ces chats très classes qui ne sont pas courant au sein des foyers. Si vous envisagez d’en adopter-un voici ce qu’il faut savoir !

un chat siamois thai
Le siamois thai, un chat au regard et au pelage si particulier.

Les origines du Siamois Thaï

Comme vous devez vous en douter vu son nom, le Siamois Thaï est originaire d’Asie. Son allure si spéciale lui a valu d’être considéré comme un hôte de la cour du Roi de Thaïlande. Pendant des années, et encore aujourd’hui, ce chat n’était pas au même rang que les autres.

Il était également très rare du faire de gènes particuliers. Dans les années 1900, les Occidentaux sont de suite tomber sous son charme et l’ont exporté afin de créer des élevages de Siamois Thaï en France et dans les autres pays d’Europe. La partie négative est évidemment qu’il est devenu un objet de convoitise, que des éleveurs peu scrupuleux en ont profité pour le vendre cher sans pour autant se préoccuper des conditions dans lesquelles naissaient les chatons. Mais d’un autre côté, cette démocratisation de la race a permis d’avoir plus de Siamois Thaï alors que la race risquait de mourir petit à petit.

Aujourd’hui, le Siamois Thaï fait partie des rares chats qui ont des élevages qui fonctionnent bien. La demande est forte et pas seulement de par sa beauté naturelle. Comme nous allons le voir, son caractère et son comportement atypiques plaisent beaucoup aux familles.

À quoi ressemble un chat Siamois Thaï ?

Le Siamois Thaï possède un pelage blanc avec des parties plus sombres. Généralement, sa tête est noire, ses pattes et son arrière-train également. Cependant, comme pour toutes les robes, des distinctions se notent selon les élevages et les chatons.

Cette apparence lui permet d’être reconnaissable par tous les amateurs de chats. On dirait qu’il porte un masque. Tous les coulourpoints sont autorisés. C’est-à-dire qu’il n’y a pas un seuil limite de noir ou l’obligation de voir cette couleur sur certaines parties du corps pour que le chaton soit qualifié de Siamois Thaï. Pour d’autres races, les critères de sélection s’avèrent beaucoup plus strict. Mais, avec le Siamois Thaï, il faut savoir relativiser. Il est impossible de fixer de telles conditions tant un spécimen change par rapport à un autre. Chacun de ces chats est unique.

Quel est le caractère du Siamois Thaï ?

Cette race n’est pas comme les autres. Chaque Siamois a un caractère qui surprend quand on n’y pas habitué. Ne vous attendez pas à un chat de gouttière qui adore partir en ballade seul ou qui se montre très craintif. À moins d’avoir vécu un traumatisme durant ses premiers mois, le Siamois Thaï a un comportement proche du chien. Bon, n’allez pas jusqu’à lui passer un collier de dressage autour du coup pour qu’il vous écoute et n’attendez pas qu’il apprenne des ordres comme le fait son cousin, le chien.

Par contre, avec le Siamois Thaï, vous faites entrer dans le foyer un nouveau membre de la famille. Il aime son maître et sa maîtresse. Il est fidèle, dévoué et vos réactions ont un fort impact émotionnel sur lui.

C’est un comportement apprécié puisque tout le monde adore faire un gros câlin à son chat sans le voir déguerpir au moindre relâchement de l’étreinte. Il sort assez peu ou revient rapidement à la maison. Très intelligent, le Siamois Thaï se montre joueur. Il faut donc lui prévoir des jeux. De plus, n’oubliez pas que l’on vient de dire qu’il aimait rester à la maison. Or, s’il ne bouge pas du lit, ne s’amuse pas et ne se dépense pas, il finit par être triste.

un siamois thai qui joue
Joueur, affectueux, le Siamois Thaï apporte beaucoup de vie dans votre foyer.

Tenir compte des spécificités du Siamois Thaï

Cette spécificité signifie aussi que les avantages du chat par rapport au chien sont moindres avec lui. Par exemple, on considère souvent que le chat, plutôt solitaire, peut rester plusieurs jours tout seul dès que l’on a un bon distributeur de croquettes pour assurer son alimentation régulière.

Faites cela avec Siamois Thaï et vous retrouvez un animal triste. Il vit très mal la solitude. Certes, vous pouvez avoir un chat de cette race et travailler toute la journée. Mais, ne comptez pas sur lui pour vous attendre tout guilleret. À votre retour, attendez-vous à recevoir de beaux miaulements, un chat qui se frotte sur vos jambes et qui, dès que vous serez assise ou allongé, viendra sur vous pour réclamer toutes les caresses qui lui ont tant manqué dans la journée.

Cette dépendance vis-à-vis du maître n’est pas toujours facile à vivre. Vous aurez rapidement l’impression que votre Siamois Thaï vous colle aux basques toute la journée. Si vous aimez cela, alors vous le vivrez bien. Mais si vous aviez envie d’un chat autonome, vous avez choisi la mauvaise race.

Il ne recherche pas, même quand il s’agit d’un Siamois Thaï mâle, à vous dominer. Il se montre peut têtu ou quand il le fait, ce n’est pas pour s’affirmer supérieur à vous mais simplement un petit caprice.

Quand il commet des bêtises, ce qui peut arriver quand il est seul et angoisse, vous pouvez le disputer en rentrant et lui faire comprendre qu’il n’avait pas le droit de faire ses bêtises. Pour autant, n’allez pas trop fort de peur de le rendre particulièrement triste. N’oubliez pas l’importance qu’a sur lui votre amour ! Une grosse dispute et il pourrait croire qu’on ne l’aime plus.

Chat sédentaire veut-il dire attention au surpoids ?

On a souvent l’image des chats celle de grands joueurs qui courent partout et se dépensent sans compter. En vérité, très peu de chats sont de grands sportifs et ils sont plus enclins, dès qu’ils atteignent l’âge adulte, à dormir qu’à se bouger.

Pour autant, comme le Siamois Thaï est assez sédentaire, il faut essayer de le faire joueur. Lancez-lui la balle, prévoyez un arbre à chat, laissez-le dans le jardin… Néanmoins, peu de chats de cette race montrent des problèmes de surpoids. Surveillez bien la quantité des croquettes servies à votre Siamois Thaï, la fréquence de l’alimentation, mais ne faites rien de spécial à moins que votre vétérinaire ne vous le conseille.

Encore mieux, le Siamois Thaï est réputé pour se muscler très rapidement. S’il fait un peu d’exercice dans votre domicile, vous pourrez observer dès les premiers la formation de muscles au niveau de ses pattes. Cela lui donne un aspect très félin. Puis, après, ne vous étonnez pas de le voir en haut de votre armoire ou réussir d’autres prouesses !

un siamois thai sur son canapé
Sédentarité ne doit pas rimer avec immobilité sous peine que votre chat ne soit pas épanoui.

Comment entretenir son Siamois Thaï ?

La robe de cette race est tellement belle que le maître doit veiller à la conserver dès l’arrivée du chaton au sein du foyer familial. Heureusement, son entretien est assez simple, beaucoup plus que les animaux au poil long.

Une brosse, de rares bains (car il ne les aime pas) suffisent pour son entretien. Veillez à ce qu’ils fassent bien ses griffes car les chats qui vivent en appartement ont parfois tendance à se les faire sur vos meubles. Un accessoire adapté à cet effet est donc une bonne idée d’acquisition.

En résumé, le Siamois Thaï n’est pas un chat comme les autres. Il requiert de l’amour, de l’attention pour être heureux. Ne l’adoptez pas si vous êtes seulement amoureux de sa robe et que vous ne pouvez pas lui offrir cela. Par contre, si votre présence est régulière, alors vous formerez un joli duo plein de câlins et de jeux !