un cavalier king charles bleinheim adulte

Le Cavalier King Charles : comment est son caractère ?

Quand on cherche à adopter un chien, le Cavalier est souvent l’un des premiers noms donnés. Plutôt populaire, cette race possède de sérieux atouts pour être le premier chien de la famille.

Une éducation particulièrement simple

La docilité du Cavalier est reconnue. Si, comme pour tous les chiots, il a tendance à courir un peu partout, à multiplier les bêtises et à tester les limites, il comprend rapidement ce qu’il doit faire ou ne pas faire.
Il ne ressent pas un besoin constant de tester la hiérarchie et accepte votre domination. Son plus grand objectif est de satisfaire son maître. Quand il comment une bêtise, disputez-le et vous le verrez, la tête triste, s’allonger en attendant, la queue bougeant dans tous les sens, que vous le rappeliez.

Un chien d’intérieur qui s’épanouit dehors

Un Cavalier King Charles vit très bien dans un appartement. Il aime jouer, mais se satisfait de rester dans un intérieur. Par contre, si vous avez un jardin ou pouvez l’emmener dans un parc, vous pourrez le voir gambader pendant 30 minutes avec une folie drôle à voir.
Puis, une fois exténué, il s’allonge au sol et vous suit sans rechigner pour rentrer à la maison.

Un grand joueur

Alors qu’au premier regard, beaucoup de personnes le considèrent comme un gros dormeur, voir un petit patapouf, le Cavalier adore jouer. Si vous l’écoutez, il est même capable de vous ramener sans cesse la balle et jouer des heures.
Pour les enfants, c’est un grand plaisir, surtout qu’il se montre doux avec eux. Comportant très peu d’agressivité en lui, il fait preuve de compréhension avec les gestes maladroits des enfants. À leurs côtés, il est heureux et adore observer en grand curieux qu’il est.
Il aime également s’allonger en les regardant d’un œil. Son désir de protection s’exprime complètement avec eux.

Un chien pas fait pour la solitude

Le Cavalier est considéré comme une éponge à sentiments. Si son maître est heureux, il l’est aussi. Si son maître est déprimé, il subit et montre un air triste. Cette dépendance s’exprime tous les jours. Pour cette raison, il vit très mal la solitude. Un Cavalier qui passe ses journées risque de finir moins enjoué et de développer un grand stress.
Il faut essayer d’avoir toujours du monde avec lui. Vous pouvez aussi adopter un second animal. Sa présence le rassure et il trouve ainsi un autre compagnon de jeu. Malgré tout, il a besoin de vous. Quand vous rentrez, ne lui faites pas une grande fête pour son bien (sinon, il finirait par attendre ce moment toute la journée), mais prenez soin de lui dans la soirée en le sortant et en jouant.
Enfin, chez certains Cavaliers, on remarque une peur excessive. Il se soumet facilement devant les autres chiens, mais cela peut avoir des effets négatifs, comme le fait de se réfugier dans les pieds de son maître dès qu’il croise un autre animal ou des aboiements de peur quand il l’aperçoit au loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *