un chaton siamois avec sa mere

Un peu de génétique chez le siamois traditionnel

La génétique, terme à la mode ou science exacte et incontournable ?

Chez le chat, si l’on désire obtenir des couleurs ou des robes bien
spécifiques, on ne peut ignorer la génétique, et il ne s’agit pas là de se
laisser aller à un quelconque phénomène de société. En effet, ici, aucune
manipulation n’est utile puisque la nature a déjà pourvu nos petits
compagnons du patrimoine génétique nécessaire et suffisant.

Bien que cela soit très difficile, nous allons essayer d’éviter de tomber
dans le piège de l’explication scientifique qui, souvent, peut être
ennuyeuse et surtout peu compréhensible pour le néophyte.

C’est pourquoi nous utiliserons un langage et des démonstrations à la
portée de tous, même si nous devons pour ce faire nous éloigner un peu de
la théorie pure qui est très complexe (en effet, si nous voulions traiter

La génétique, terme à la mode ou science exacte et incontournable ?

Chez le chat, si l’on désire obtenir des couleurs ou des robes bien spécifiques, on ne peut ignorer la génétique, et il ne s’agit pas là de se laisser aller à un quelconque phénomène de société. En effet, ici, aucune manipulation n’est utile puisque la nature a déjà pourvu nos petits compagnons du patrimoine génétique nécessaire et suffisant.
Bien que cela soit très difficile, nous allons essayer d’éviter de tomber dans le piège de l’explication scientifique qui, souvent, peut être ennuyeuse et surtout peu compréhensible pour le néophyte.
C’est pourquoi nous utiliserons un langage et des démonstrations à la portée de tous, même si nous devons pour ce faire nous éloigner un peu de la théorie pure qui est très complexe (en effet, si nous voulions traiter ce sujet à fond, il faudrait rédiger un très gros mémoire).
Allez, lançons-nous :
Grâce à l’article consacré aux couleurs, vous avez pu voir qu’il existait deux robes possibles (point et tabby-point). Et, pour chacune, 4 différentes couleurs.
Voici quelques règles, simplifiées au maximum, mais qu’il faut comprendre pour la suite :
– Le gène est composé de deux allèles – par exemple : AA ou Aa ou aa
– Il y a des allèles dominants et des allèles récessifs – par exemple : A est le dominant et a est le récessif.
– Lorsqu’un gène est composé d’un allèle dominant et d’un récessif, par exemple Aa, le résultat sur l’animal sera le même que s’il avait un gène AA. Mais, étant donné qu’il peut donner à sa progéniture l’allèle a, on dit alors qu’il est « porteur » de a, bien que cela ne soit pas visible.
– Chaque parent donne un allèle de son gène pour créer le gène de son descendant.
Dans l’exemple que nous allons traiter, deux gènes entrent en jeu : celui de la couleur où nous aurons les allèles B et b (déterminant la couleur seal et chocolat), et celui de la dilution où nous aurons les allèles D et d (déterminant la dilution du seal, qui est le bleu, et la dilution du chocolat, qui est le lilas).
Prenons donc un seal. Voici les gènes de couleurs possibles : BB et Bb (B domine b). Pour la dilution, DD et Dd (D domine d, donc, pas de dilution). Ainsi, un seal sera de type :

BB DD
(seal) ou

BB Dd
(seal porteur de dilution) ou

Bb DD
(seal porteur de chocolat) ou

Bd Dd
(seal porteur de chocolat et de dilution)
Comme vous l’aurez compris, l’allèle b détermine le gène de la couleur chocolat. Pour qu’un Siamois Ancien Type soit chocolat, il faudra que son gène de couleur soit obligatoirement du type bb. Ainsi, un chocolat sera du type :

bb DD
(chocolat) ou

bb Dd
(chocolat porteur de dilution)

Si votre chat possède le gène de la dilution, qui est dd, il y a alors deux possibilités :

– soit il s’agit d’un seal dilué, on obtient alors un bleu, qui sera du type :

BB dd
(bleu) ou

Bb dd
(bleu porteur de chocolat)

– soit il s’agit d’un chocolat dilué, on obtient alors un lilas, qui sera du type :

bb dd
(lilas)

Tableau récapitulatif :

Gène couleur (B) Gène dilution (D)

Résultat

BB

DD

Seal

BB

Dd

Seal porteur de bleu

BB

dd

Bleu

Bb

DD

Seal porteur de chocolat

Bb

Dd

Seal porteur de chocolat et de bleu

Bb

dd

Bleu porteur de chocolat

bb

DD

Chocolat

bb

Dd

Chocolat porteur de bleu

bb

dd

Lilas

Grâce à ce tableau, vous pouvez maintenant faire vos mariages et connaître la couleur des futurs chatons.
Prenons un exemple simple : un seal porteur de dilution (autrement dit, de bleu). Son gène sera du type BB Dd. Il peut donc transmettre à sa progéniture soit BD, soit Bd.
Un autre exemple : un seal porteur de chocolat et de dilution. Son gène sera du type Bb Dd. Il peut donc transmettre à sa progéniture soit BD, soit Bd, soit bD, soit bd.
Maintenant que vous avez relu cette phrase environ 25 fois, et avalé votre boîte d’aspirine pour venir à bout de la migraine, nous allons faire des simulations de mariages.
Prenons un père et une mère tous deux seal porteurs de dilution. Leurs gènes seront donc du type BB Dd. Ils peuvent donc transmettre à leur progéniture soit BD, soit Bd. Créons un tableau pour connaître les possibilités de couleurs de leurs chatons :

Mâle

Femelle

BD

Bd

BD

BB DD

BB Dd

Bd

BB Dd

BB dd

On obtient donc théoriquement :

25% de BB DD (seal)

50% de BB Dd (seal porteur de bleu)

25% de BB dd (bleu).

Maintenant, un petit exercice pour voir si vous avez tout compris…
Faites votre tableau avec un mâle bleu porteur de chocolat et une femelle seal porteuse de bleu et de chocolat… Allez voir si vous ne vous êtes pas trompés en .
Le père étant bleu porteur de chocolat, ses gènes sont du type Bb dd, il peut donc donner aux chatons soit Bd, soit bd.
La mère étant seal porteuse de chocolat et de dilution, ses gènes sont du type Bb Dd, elle peut donc donner aux chatons soit BD, soit Bd, soit bD, soit bd.
Le tableau donnant la couleur des chatons est donc :

Mâle

Femelle

Bd

bd

BD

BB Dd

Bb Dd

Bd

BB dd

Bb dd

bD

Bb Dd

bb Dd

bd

Bb dd

bb dd

On obtient donc théoriquement :

12,5% de BB Dd (seal porteur de bleu)

12,5% de BB dd (bleu)

25% de Bb Dd (seal porteur de chocolat et de bleu)

25% de Bb dd (bleu porteur de chocolat)

12,5% de bb Dd (chocolat porteur de bleu)

12,5% de bb dd (lilas).

Pour ce qui est des robes (point et tabby), la démarche est la même. Il existe donc un gène qui les régit, avec un allèle dominant et un récessif. Le Tabby étant dominant
Bon, je vous aurais prévenu, même en essayant de simplifier les choses au maximum, la génétique reste quelque chose de difficile à comprendre. J’espère toutefois avoir répondu aux attentes de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *