un chat tigre devant une porte

La vaccination chez le chat

La vaccination n’est pas un acte anodin !! En effet, le chat réagit de manière forte à la vaccination et peut être faible pendant plusieurs jours après celle-ci. Il convient donc de trouver le protocole de vaccination adéquat avec votre vétérinaire, à savoir :

  • Quels sont les vaccins à faire ou ne pas faire suivant l’endroit où vous vivez et le mode de vie de votre chat ?
  • A quelles dates faire les vaccins et doit-on tous les faire en même temps ?

Les différents types de vaccins

  • Les vaccins de type vivant qui sont très efficaces mais présentent un danger non négligeable car ils peuvent provoquer les maladies et même être mortelle pour certains, comme la Chlamydiose par exemple.
  • Les vaccins de type mort, sans danger mais sans efficacité.
  • Et enfin les vaccins de type vivant atténué, ceux qui sont d’ailleurs fabriqués par les laboratoires les plus sérieux en France. Le parfait compromis entre l’efficacité optimum et la réduction maximale des risques.

Les différentes maladies traitées par les vaccins

  • Le Typhus : vaccin reconnu pour être dangereux au moment de l’inoculation sur les chattes gestantes (risques d’avortement).
  • Le Coryza : vaccin traitant les cas mortels de Coryza. En effet, les rhumes qui font également partie de la famille des Coryzas, ne sont évidemment pas traités par ce vaccin.
  • La Calicivirose (Herpès virose)
  • La Chlamydiose
  • La Rage : il faut savoir que ce vaccin est totalement inutile en France, puisque le territoire est indemne de la rage depuis plusieurs années. Par contre il est obligatoire pour passer les frontières, si vous placez votre chat en pension féline ou si vous passez vos vacances en camping.
  • La leucose féline (FelV) : totalement inutile si votre chat ne sort pas et n’est pas en contact avec des chats qui sortent. A faire absolument si vous le laissez sortir, bien sûr !

Les maladies mortelles non traitées par les vaccins

  • Le Sida du chat (FIV)
  • La Péritonite Infectieuse Féline (PIF)

Pourquoi et comment faire vacciner son chat

Vous l’aurez compris, la vaccination n’étant pas un acte anodin, il convient de trouver avec son vétérinaire la formule la mieux adaptée à votre minou, et il n’est pas la peine de faire des vaccins totalement inutiles qui, en plus d’être coûteux, peuvent s’avérer dangereux pour votre animal.
Il convient de trouver un vétérinaire qui connaît et AIME les chats, afin que la vaccination soit faite en douceur et sans brutalité. En effet, un chat NE DOIT JAMAIS ETRE STRESSE.
Il va de soi que votre chat doit être vacciné tous les ans afin de le protéger contre les maladies mortelles couvertes par les vaccins. Attention toutefois, il y a un âge où il vaut mieux arrêter les vaccinations qui peuvent devenir dangereuses pour un chat vieillissant.

Les tests

Il existe un test FIV-FelV, qui permet de savoir si un chat est ou non atteint ou porteur de Leucose féline ou de Sida du chat. L’idéal est que ce test soit pratiqué par l’éleveur sur ses reproducteurs qui, s’ils ne sortent pas (ce qui devrait être la règle absolu en élevage), ne peuvent produire que des chatons indemnes de ces maladies.
IL N’EXISTE PAS DE TEST PIF, simplement un test coronavirus (rigoureusement inutile, un chat positif coronavirus n’étant pas nécessairement atteint de la PIF ni susceptible de la développer). Je vous renvoie et vous invite à lire attentivement l’article nommé LA P.I.F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *